Accueil du site > Les tiroirs aux questions > Astéroïdes > Quelles sont les conditions pour qu’un corps céleste ( à partir de quel (...)

Quelles sont les conditions pour qu’un corps céleste ( à partir de quel moment, peut on l’appeler géocroiseur ?) entre en collision avec la Terre ?

Maude et Maeva (16 ans, Laon, France)

jeudi 29 avril 2010, par Yves-Patrik Maillard

Chère Maude et chère Maeva,
La définition d’un géocroiseur est quasiment transparente dans le terme même. Un géocroiseur est un objet céleste (un astéroïde ou une comète) dont la trajectoire ou l’orbite croise celle de notre planète à moins de 45 millions de km. La Lune, en comparaison, se trouve à environ un tiers de million de km. Tout objet pénétrant une sphère autour de la Terre dont le rayon est environ 120 fois plus grand que la distance Terre-Lune constitue donc un géocroiseur. On en a recensé plus de 1500 dont 300 sont réputés "potentiellement dangereux". Cette dernière catégorie regroupe les corps célestes dont l’orbite ou la trajectoire croise celle de la Terre dans une enveloppe de 7,5 millions de kilomètres et cliquerdont la plus grande dimension évaluée dépasse 100 mètres. Leur nombre actuel est évalué à 300. Dans la période récente, c’est 1994XM1 qui détient le record, il a frôlé la Terre le 9/12/1994 à 105 000 km (un dixième de million de km ou encore un tiers de la distance Terre-Lune). Repéré le jour même par le programme Spacewatch, on n’avait pas eu le temps d’avertir Bruce Willis. Les conditions d’une collision sont probablement plus difficiles à évaluer que pour des objets de la vie de tous les jours. On pourrait commencer par dire que la distance entre les deux objets doit être égale à zéro, mais là le problème se pose de la définition de cette distance. Distance au sol ? Distance à l’atmosphère ? Autre distance ? On connait les étoiles filantes dont les plus grosses atteignent le sol. Là il y a collision parce que la distance devient nulle. C’est ce qui est communément admis pour une collision avec un astéroïde et on connait tous l’hypothèse de la disparition des dinosaures dûe à une telle collision.
Admettons qu’un gros objet s’approche et nous frôle sans nous toucher directement. S’il exerce une force d’attraction suffisamment grande, il pourrait nous voler notre atmosphère ! Il n’y aurait pas de réelle collision, mais le résultat serait quasiment le même. Sans atmosphère, on meurt tous par asphyxie, irradiation cosmique etc. Dans ce cas de figure, on suppose que la Terre reste malgré tout à sa place autour du Soleil. Si un objet encore plus gros arrivait. Un objet énorme, comme le Soleil ou plus encore, c’est la gravitation qui nous jouerait des tours. La force de cet intrus pourrait rivaliser avec celle du Soleil, perturber notre orbite et qui sait, peut-être même nous embarquer dans sa course. Beaucoup de scénarios sont envisageables, mais ils sont certainement très improbables. C’est ce qui est rassurant. Au moins servent-ils à court terme, à alimenter la science fiction. Alors pas de panique ! Mais on ne sait jamais... Scrutons donc attentivement le ciel.
Bien cordialement, Yves-Patrik