Accueil du site > Maco et ses ami(e)s > de Suisse

de Suisse

Collaborateurs venant de Suisse

Présentation des collaborateurs

    Je suis à la retraite depuis 10 ans. Je peux donc m’occuper à plein temps des corps célestes !
    J’ai fait mes études en sciences naturelles à l’Université de Fribourg en Suisse. J’ai ensuite été enseignant jusqu’à ma retraite.
    Avec beaucoup de plaisir, je m’occupe des instruments de l’Observatoire R.A.Naef d’Épendes en Suisse. Les nuits de beau temps, j’y mesure la position des astéroïdes et des comètes avec un télescope de 50 cm de diamètre. Il m’arrive de découvrir de nouveaux petits corps qui tournent autour du Soleil. Quelques centaines à ce jour…
    Malgré ma langue maternelle allemande, je me réjouis de répondre à vos questions.
    Peter
     

    est astrophysicien, astronaute à l’ESA. Il fut pilote militaire auprès des Forces aériennes suisses, pilote de ligne de la compagnie Swissair.
    Claude Nicollier a effectué 4 vols à bord de la navette spatiale de 1992 à 1999.
    Il a participé, comme spécialiste de mission, au vol STS-61 (2-13 décembre 1993) pendant lequel la navette Endeavour a rejoint et remis en état le télescope spatial Hubble, programme conjoint ESA/NASA. La mission fut accomplie en 163 orbites autour de la Terre, soit 4.43 millions de miles en 259 heures 59 minutes.
    En août 1998, Claude Nicollier a entamé la préparation de son quatrième vol spatial, la mission STS-103 en décembre 1999. Pendant cette troisième mission de maintenance du Télescope Spatial Hubble, Nicollier a effectué ses premières sorties extra-véhiculaires. Il a installé de nouveaux systèmes et instruments destinés à améliorer les performances du télescope orbital.

    Depuis tout petit, je n’ai qu’un rêve : faire de ma passion mon métier. Ayant eu la chance de vivre mon enfance en montagne, je me suis vite laissé subjuguer par la beauté envoûtante d’un ciel splendidement étoilé.
    Après une thèse à l’Observatoire de Genève, je travaille désormais comme astrophysicien à Boston, aux Etats-Unis. Mon travail consiste à rechercher des planètes extrasolaires et à mieux les comprendre. J’ai la chance de pouvoir travailler sur des missions NASA, comme le satellite infrarouge Spitzer, qui nous renseigne sur la composition de ces planètes, tant de leurs intérieurs que de leurs atmosphères. On arrive même à y déceler la présence de forts vents d’altitude et de vapeur d’eau sur ces mondes lointains !
    Je fais également partie de l’équipe du satellite Kepler dont l’un des objectifs est la découverte d’une planète jumelle de la Terre, qui serait juste à la bonne distance de son étoile pour que l’eau à sa surface soit liquide. Quand se produira une telle découverte ?
    2011-2012 ? Mais il faudra beaucoup plus de temps pour y détecter la présence de biotraceurs, signes de vie. C’est Vous, les enfants, qui en serez les premiers témoins !
    Brice-Olivier

    Bonjour,
    Je suis physicien et j’enseigne les mathématiques et la physique au Gymnase Intercantonal de la Broye (www.gyb.ch) à Payerne.En parallèle, j’élabore une thèse de doctorat en physique atomique, à l’Université de Fribourg . Je suis arrivé à l’astronomie un peu par hasard, en levant les yeux... , et surtout par l’intérêt que je porte au monde qui nous entoure. J’aime comprendre les visions du monde au cours de l’histoire, comprendre les représentations successives que l’humain s’est formé de son environnement, ainsi que les liens avec les multiples courants philosophiques et culturels. En cela, l’astronomie est un vrai révélateur de l’évolution des points de vue de l’homme. J’ai aussi un vrai plaisir à me balader à travers les ordres de grandeurs, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, dans l’espace et dans le temps, la scène et le scénario de notre vie, tout simplement. Bref, un régal !
    Une chanson magnifique ? : La chanson des étoiles.
    Mon dessert préféré ? La tourte céleste... évidemment !

    Je suis mathématicien de formation, mais actuellement, j’enseigne la physique, les mathématiques et l’informatique dans un lycée de Fribourg, en Suisse. Je participe en tant que démonstrateur, à l’animation de l’Observatoire Naef, à Épendes. Ma pratique de l’astronomie est assez récente, et mes observations préférées sont celles pratiquées à l’oeil nu. Rien ne vaut à mon avis la poésie d’une belle nuit étoilée, de préférence en hiver.

0 | 5