Accueil du site > Les tiroirs aux questions > Planètes > Combien d’heures faut-il pour aller sur Saturne à partir de la Terre (...)

Combien d’heures faut-il pour aller sur Saturne à partir de la Terre ?

Eva (9 ans, Montréal, Canada )

mardi 29 mars 2016, par Yves-Patrik Maillard

 

Bonjour Eva,

Tu as bien raison de choisir une telle destination. Moi aussi je voudrais bien aller sur Saturne, m’y installer et observer le ciel et surtout les anneaux de là-bas. Ce doit être un spectacle magnifique.

Pour répondre à ta question je dois d’abord fixer les éléments du décor.

En premier lieu, il faut savoir que Saturne est presque dix fois plus éloignée du Soleil que ne l’est la Terre.

Deuxièmement, la Terre peut se trouver du côté de Saturne, par rapport au Soleil (on dit « en opposition » parce que, observant Saturne, le Soleil est dans ton dos). A l’autre extrême, Saturne et le Soleil se trouvent dans la même (ou presque) direction d’observation (on parle de « conjonction »). Dans le premier cas, la distance Terre-Saturne est alors minimale alors qu’elle est maximale dans le second.

Finalement, il faut encore définir notre vitesse de déplacement. On pourrait y aller à pied (5km/h), en avion (900km/h), utiliser une fusée (disons 42’000km/h, soit un tour de Terre à chaque heure…). On pourrait aussi se déplacer à la vitesse de la lumière (300’000km/s, soit 7.5 fois le tour de la Terre à chaque SECONDE !!).

On peut maintenant calculer le temps nécessaire pour le trajet envisagé. Comme moi, j’imagine que toi aussi tu préfèreras effectuer le voyage le plus court, c’est-à-dire directement vers Saturne avec le Soleil dans le dos. La distance est alors de 1 milliard et 250 millions de kilomètres.

A pied nous en avons pour plus de 28’000 ans. On oublie !

En avion, c’est à peine plus réjouissant : 160 ans !

Avec la fusée décrite, il faudrait tout de même 3.5 années. C’est long, mais ….pourquoi pas. Bon, avec le retour et un séjour d’un an sur place, cela signifie tout de même une absence de 8 ans, un peu moins de ton âge.

Qu’en est-il de la lumière ? Eh bien là ça ne prend « que » 70 minutes.

Il semble bien plus raisonnable de rester sur Terre et de téléphoner à un Saturnien… s’il existe. Le conversation sera tout de même difficile. Ton premier « Bonjour » mettra donc une heure et dix minutes pour atteindre le destinataire. Sa réponse (« Salut Eva ») prendra le même temps pour le retour. En tout deux heures et vingt minutes rien que pour se saluer.

Avec mon céleste salut.

Yves-Patrik